L’art comme jeu n’est pas une métaphore.

, par Valérie Marchand

L’art comme jeu
n’est pas une métaphore.

Lectures croisées autour de l’esthétique du jeu
de François Zourabichvili
À partir de la parution de L’art comme jeu
Presses universitaires de Paris Nanterre
Collection « Archive » du Collège international
de philosophie, novembre 2018

Journée d’étude organisée par Joana Desplat-Roger

Avec le soutien du Collège international de philosophie, du HAR et de l’ED 138

Samedi 16 mars, 9h-17h
INHA - Salle Vasari
2 rue Vivienne, 75002 Paris

9h-9h15 : accueil du public
Introduction
9h15 – 9h30 : Présentation de L’art comme jeu, par Joana Desplat-Roger (Editrice scientifique) et Isabelle Alfandary (Directrice de la collection « Archive »).

Première partie
Présidence de séance :
David Lapoujade (Professeur de l’Université Paris 1)

9h30 – 10h : « La Puissance de l’œuvre », par Jean-Luc Nancy (Professeur émérite de l’Université de Strasbourg)
10h – 10h30 : « Ce que jouer veut dire », par Isabelle Alfandary (Professeure de l’Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle, Présidente de l’assemblée collégiale du CIPh)
10h30 – 10h50 : Discussion des deux conférences
10h50– 11h10 : pause
11h10 – 11h40 : « Brève esquisse d’une typologie des jeux de l’art : coup de dés, cache-cache, mistigri, poker (ou tentative de désagrégation sauvage mais concrète du concept zourabichvilien de jeu artistique) », par Pierre Zaoui (MCF à l’Université Paris-Diderot)
11h40 – 12h10 : « Jouer sa pensée », par Anne Sauvagnargues (Professeure de l’Université Paris Nanterre).
12h10 – 12h30 : Discussion des deux conférences.
12h30 – 14h : déjeuner

Deuxième partie
Présidence de séance :
Étienne Balibar (Professeur émérite de l’Université Paris
Nanterre)

14h – 14h30 : « Autour de la musique, un art des plus joueurs », par Anne Boissière (Professeure de l’Université de Lille SHS)
14h30 – 15h : « Jouer littéralement dans tous les sens », par Paul Laborde (Poète, docteur de philosophie, responsable des archives François Zourabichvili à l’IMEC).
15h – 15h20 : Discussion des deux conférences
15h20-15h35 : pause
15h35 – 16h : « Faire de la philosophie : François Zourabichvili, une démarche exemplaire », par Pierre Macherey (Professeur émérite de l’Université Lille 3). Lecture du texte par Étienne Balibar.
16h – 17h45 : Table ronde : « Postérités de la pensée de François Zourabichvili chez ses étudiants ».
« L’importance de l’art », par Sylvain Theulle (Enseignant, doctorant à l’Université de Paris 1) ;
« Une fécondité inaperçue », par Stephen Urani (Enseignant, docteur de l’Université de Lille 3) ;
« Tenir à distance… (le jeu idéal) », par Joana Desplat-Roger (Enseignante, doctorante de philosophie à l’Université Paris Nanterre).

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)